Lettre au Premier Ministre en vue du Sommet du G7

Le 10 mai 2016

Le très honorable Justin Trudeau
Premier ministre du Canada
Chambre des communes
Ottawa (Ontario)  K1A 0A6

Monsieur le Premier ministre,

C’est en ma qualité de présidente de l’Association canadienne des parlementaires pour la population et le développement (ACPPD) que je vous écris aujourd’hui. L’ACPPD regroupe des parlementaires de tous les partis qui ont à cœur de faire progresser la santé et les droits sexuels et reproductifs, l’égalité de genre, et les droits de la personne en général. C’est parce que vous participerez bientôt au Sommet du G7 à Ise-Shima au Japon que je profite de l’occasion pour vous mettre au courant des résultats de la Conférence mondiale des parlementaires pour la population et le développement qui s’est tenue les 26 et 27 avril derniers au même endroit. Quelque 130 parlementaires de 65 pays ont conclu cette conférence en adoptant à l’unanimité une Déclaration assortie de recommandations, en annexe.

J’ai eu l’honneur de diriger la délégation canadienne, qui comprenait entre autres la députée Pam Damoff (Oakville-Nord – Burlington), et c’est en réponse à une exigence de la Déclaration que je vous mets aujourd’hui au courant de sa teneur, en votre qualité de chef d’État d’un des pays membres du G7.

La Déclaration demande notamment aux parlementaires :

  • D’instaurer un régime universel d’assurance maladie qui couvre les personnes les plus marginalisées de la société, dont les femmes et les filles, et qui offre une gamme complète de services de santé sexuelle et reproductive;
  • De garantir que chaque femme ou fille puisse accéder à des services complets de santé reproductive, surtout en situation de conflit ou post-conflit;
  • D’éliminer tout obstacle juridique à l’avortement sans risques pour les femmes et les adolescentes, notamment en révisant les lois actuelles, et de rendre accessibles les services d’avortement là où ce dernier est légal; et
  • De réserver au moins 10 % des fonds alloués à l’aide publique au développement au respect et à l’atteinte de la santé et des droits sexuels et reproductifs, de l’égalité de genre, ainsi que des droits des femmes et des filles et de leur autonomisation.

Je suis fière d’avoir obtenu ces engagements grâce à mon rôle de représentante canadienne et de négociatrice en chef pour la région des Amériques. Sans les efforts du Canada, le volet « sécurité des personnes » de la Déclaration n’aurait pas traité des enjeux visant les femmes. Grâce à l’appui du Royaume-Uni et de l’Allemagne, nous avons réussi à y faire inscrire une référence à la Résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies ainsi qu’aux résolutions qui l’ont suivie sur les femmes, la paix et la sécurité.

Vous savez déjà que les femmes et les filles sont les plus vulnérables en situation de conflit ou post-conflit, le viol étant devenu une arme de guerre parmi d’autres formes de violence fondée sur le genre. Il est donc essentiel que le Canada continue de promouvoir l’autonomisation des femmes et des filles, notamment en leur donnant un plein soutien en situation de conflit, mais aussi en les impliquant dans la prévention et la résolution de ces conflits. L’Italie est pour sa part consciente de l’importance de cette question et a déjà annoncé qu’elle accueillerait la prochaine Conférence mondiale des parlementaires pour la population et le développement en 2017, et que cette conférence aurait pour thème « les femmes et les filles en situation de crise humanitaire ».

En prévision du Sommet du G7 qui s’annonce, nous vous prions de garder ces engagements en tête lors de l’élaboration de la Déclaration finale du Sommet, et nous serions honorés de pouvoir en discuter avec vous.

Veuillez agréer, Monsieur le Premier ministre, l’expression de ma respectueuse considération.

L’honorable Hedy Fry, députée de Vancouver-Centre, présidente de l’ACPPD

c. c. L’honorable Stéphane Dion, ministre des Affaires étrangères
c. c. Peter M. Boehm, sherpa pour le Sommet du G7 à Ise-Shima, sous-ministre du Développement international

p. j. Déclaration et recommandations de la Conférence mondiale des parlementaires pour la population et le développement tenue à Ise-Shima en amont du Sommet du G7