Communiqué de presse – Les membres de l’ACPPD obtiennent d’importants engagements à la Conférence mondiale des parlementaires

10 mai 2016
Pour diffusion immédiate

Ottawa – Les 26 et 27 avril derniers, la Dre Hedy Fry (députée de Vancouver-Centre) et Pam Damoff (députée d’Oakville-Nord – Burlington) se sont jointes aux 130 parlementaires de 65 pays qui ont participé à la Conférence mondiale des parlementaires pour la population et le développement à Ise-Shima, au Japon, en préparation au Sommet du G7 qui s’y tiendra les 26 et 27 mai prochains. Les députées Fry et Damoff sont toutes deux membres de l’Association canadienne des parlementaires pour la population et le développement (ACPPD). La conférence a ciblé divers enjeux, dont la sécurité personnelle, les maladies infectieuses, l’égalité de genre, la jeunesse et l’assurance maladie universelle, avant de déboucher sur une Déclaration.

De retour au Canada, Mmes Fry et Damoff ont demandé au gouvernement canadien d’intégrer les recommandations de la conférence à la Déclaration qui conclura le Sommet du G7. En effet, c’est grâce aux efforts de la délégation canadienne que dirigeait la Dre Fry que les parlementaires ont notamment adopté des recommandations sur la santé et les droits sexuels et reproductifs.

« Je suis fière d’avoir obtenu ces engagements grâce à mon rôle de représentante canadienne et de négociatrice en chef pour la région des Amériques. Sans les efforts du Canada, la Déclaration n’aurait pas traité du rôle des femmes dans la prévention et la résolution des conflits, » a déclaré la Dre Fry. Grâce à l’appui du Royaume-Uni et de l’Allemagne, la délégation canadienne a réussi à faire inscrire une référence à la Résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies ainsi qu’aux résolutions qui l’ont suivie sur les femmes, la paix et la sécurité.

Les femmes et les filles sont les plus vulnérables en situation de conflit ou post-conflit, le viol étant devenu une arme de guerre parmi d’autres formes de violence fondée sur le genre. Il est donc essentiel que le Canada et ses collègues du G7 continuent de promouvoir l’autonomisation des femmes et des filles, notamment en leur donnant un plein soutien en situation de conflit, mais aussi en les impliquant dans la prévention et la résolution de ces conflits. L’Italie est pour sa part consciente de l’importance de cette question et a déjà annoncé qu’elle accueillerait la prochaine Conférence mondiale des parlementaires pour la population et le développement en 2017, et que cette conférence aurait pour thème « les femmes et les filles en situation de crise humanitaire ».

La Déclaration demande notamment aux parlementaires d’instaurer un régime universel d’assurance maladie qui couvre les personnes les plus marginalisées de la société, de garantir un accès à des services complets de santé reproductive, d’éliminer tout obstacle juridique à l’avortement sans risques, et de réserver au moins 10 % des fonds alloués à l’aide publique au développement au respect et à l’atteinte de la santé et des droits sexuels et reproductifs, de l’égalité de genre, ainsi que des droits des femmes et des filles et de leur autonomisation.

Lors de la conférence, la Dre Fry a été invitée à participer à un panel sur « L’autonomisation des femmes et l’égalité de genre : santé reproductive et assurance maladie universelle ».

« J’ai beaucoup apprécié cette séance de travail que nous avons eue un soir avec la Dre Hedy Fry, à rédiger l’ébauche de ce qui serait la Déclaration que les participants à la conférence allaient adopter, » a dit Mme Damoff. « Plus tôt cette année, j’avais animé une table ronde à Oakville-Nord – Burlington, et nous discutions de comment notre communauté pouvait autonomiser les femmes à l’international. Ces discussions m’ont été utiles pour la séance de travail. La possibilité de soulever ce sujet avec mes collègues du G7 et d’ailleurs m’a beaucoup appris, et je suis fière de la Déclaration que nous avons rédigée. »

– FIN –

CONTACT POUR LES MÉDIAS : Ani Colekessian, [email protected], +1 613 241-4474, poste 7

L’Association canadienne des parlementaires pour la population et le développement (ACPPD) est une association multipartite œuvrant à l’avancement de la santé et des droits sexuels et reproductifs, de l’égalité de genre et des droits de la personne. Les parlementaires membres de l’ACPPD proviennent de la Chambre des communes et du Sénat, et représentent tout l’échiquier politique fédéral. L’ACPPD se veut un forum où ses membres peuvent discuter de divers enjeux de population et de développement, tant au Canada qu’ailleurs dans le monde.