Des membres de l’ACPPD reviennent du Sommet annuel des parlementaires du G7/G20

she_matters_GruppenfotoLes 16 et 17 avril 2015, les députées fédérales Alexandrine Latendresse (Louis-Saint-Laurent) et Isabelle Morin (Notre-Dame-de-Grâce–Lachine), toutes deux membres de l’ACPPD, ont assisté au Sommet annuel des parlementaires du G7/G20, placé sous le thème de la santé et de l’autonomisation économique et personnelle des femmes. Organisé par le Groupe multipartite allemand des parlementaires pour la population et le développement, le Forum parlementaire européen sur la population et le développement et la Deutsche Stiftung Weltbevoelkerung (fondation allemande pour la population mondiale), la conférence a eu lieu en prélude au Sommet du G7.

Le sommet a accueilli 90 parlementaires de plus 50 pays, qui ont étudié l’atteinte des droits sexuels et génésiques des femmes et des filles comme préalable à leur autonomisation.

Cette rencontre parlementaire s’inscrivait en prélude au Sommet du G7 et a mené à l’adoption d’un Appel aux chefs d’État du G7, dont le libellé est dû en partie aux deux membres de l’ACPPD. L’Appel reconnaît les avancées découlant de l’Initiative de Muskoka (lancée lors du Sommet du G8 de 2010) et engage les parlementaires à pleinement garantir aux femmes leur autonomie corporelle et leur libre arbitre en matière de sexualité. Les parlementaires promettent aussi entre autres de défendre le droit des jeunes et des adolescents à une éducation sexuelle complète, et de consacrer 10 % de l’aide internationale au développement que versent leurs gouvernements à la santé et aux droits sexuels et génésiques.

Les deux membres de l’ACPPD ayant participé à ce sommet se sont employées à faire inscrire dans l’Appel aux chefs d’État du G7 le besoin : de régler les causes sous-jacentes de la discrimination fondée sur le sexe; d’abroger les obstacles juridiques et sociaux empêchant les adolescents de recevoir de l’information et des services de santé sexuelle et génésique; d’assurer une éducation sexuelle complète; et de mettre fin à la discrimination fondée sur l’orientation et l’identité sexuelles.

Suite au retour de ces membres à Ottawa, le comité directeur de l’ACPPD va faire suivre cet Appel au Premier ministre Harper en prévision du Sommet du G7.

L’appel peut être consultée ici (actuellement disponible uniquement en anglais).