Un ancien participant à la Conférence IPCI quitte la politique sous la pression de l’extrême droite

L’honorable Jean Wyllys, le seul membre ouvertement gai du Congrès national du Brésil, a annoncé le 25 janvier 2019 qu’il quitte la politique en raison de campagnes diffamatoires dans les médias sociaux et de menaces à sa vie et contre sa famille. Le politicien récemment réélu ne siégera pas pour ce nouveau mandat : il s’est exilé du Brésil sans plan d’y rentrer, compte tenu de la pression du climat politique d’extrême droite qui prévaut actuellement au pays. Depuis que Jair Bolsonaro est le président du Brésil, des membres de la communauté LGBTQI+ ont été dénigrés et les taux de violence meurtrière ont atteint un sommet. Monsieur Wyllys est un ardent militant pour la santé et les droits sexuels ainsi que l’égalité des genres; il a participé à l’édition de 2014 de la Conférence internationale des parlementaires sur la mise en œuvre du Programme d’action de la CIPD. De son lieu d’exil, il continue d’appuyer la réalisation des droits au Brésil : « Il existe tant d’autres façons, qui ne sont pas institutionnelles, de lutter pour défendre cette cause. »