La politique d’aide internationale féministe du Canada est une victoire pour les militantes 

Le 9 juin 2017, la ministre Bibeau a dévoilé la nouvelle Politique d’aide internationale féministe du Canada, qui place des cadres de droits humains intersectionnels et féministes au centre du développement et de l’aide humanitaire. De plus, la nouvelle politique dirige des fonds et des programmes vers les personnes plus vulnérables et les plus mal servies, où qu’elles soient dans le monde.

Ce positionnement des perspectives féministes au centre des activités d’Affaires mondiales résulte directement des efforts coordonnés de consultation et de plaidoyer d’organismes comme Action Canada pour la santé et les droits sexuels et l’ACPPD. En 2016, Affaires mondiales Canada a annoncé la révision du programme d’aide internationale du Canada. Le processus de consultation a inclus un vaste éventail de Canadien-nes et de partenaires internationaux, y compris des ONG canadiens, des gouvernements donateurs et partenaires, des jeunes, des gens de pays en développement et des experts de l’aide internationale. Au total, plus de 15 000 individus et partenaires ont participé aux consultations et fourni plus de 10 600 contributions écrites. Une majorité écrasante de participants a signalé la nécessité d’un cadre de droits humains doublé d’une perspective féministe. Forts de cette politique avant-gardiste, la société civile et les parlementaires progressistes devront dépasser la rhétorique et encourager une mise en œuvre et des actions concrètes pour un avenir où la santé et les droits sexuels et génésiques font partie intégrante de la coopération internationale.